Imperia

En arrivant à Imperia en descendant de Capo Berta, avant d’entrer dans Oneglia, il est possible d’apercevoir de nombreuses villas historiques entourées de leurs jardins et donnant sur la mer.

Imperia, constituée en 1923 par la fusion administrative de plusieurs communes, dont les plus importantes Oneglia (Ineja) et Porto Maurizio (U portu), a une histoire maritime très ancienne. Imperia est la ville natale de personnages historiques, dont Andrea Doria, amiral, homme politique et noble italien de la République de Gênes, San Leonardo da Porto Maurizio, créateur du chemin de croix et Manuel Belgrano, père du drapeau argentin.

Les marchandises destinées au Piémont et au Royaume de Savoie passaient par ici, via la Vallée Impero et le Col de Nava. Témoins des activités industrielles du passé, les trois cheminées de l’ancienne usine sidérurgique dominent le port. La célèbre industrie alimentaire Agnesi, avec sa production de pâtes, était également chez elle.

Depuis quelques décennies, Imperia a découvert sa vocation touristique, avec d’importantes manifestations et attractions en tous genres, dont les « Vele d’Epoca » (rassemblement de voiliers traditionnels) qui ont lieu tous les deux ans dans le port d’Imperia, l’un des plus grands de la Méditerranée.

À ne pas manquer, le Museo dell’Olivo, le MACI – Museo arte Contemporanea Imperia (musée d’art contemporain d’Imperia), le Museo Navale, la Villa Grock et son musée des clowns et le Museo della Comunicazione – Voci nell’etere (musée de la communication – Voix dans l’éther).

En se déplaçant plus à l’ouest d’Imperia, entre le chef-lieu et Arma di Taggia, on arrive à des villages au charme particulier.

Depuis quelques décennies, Imperia a découvert sa vocation touristique, avec d’importantes manifestations et attractions en tous genres, dont les « Vele d’Epoca » (rassemblement de voiliers traditionnels) qui ont lieu tous les deux ans dans le port d’Imperia, l’un des plus grands de la Méditerranée.

À ne pas manquer, le Museo dell’Olivo, le MACI – Museo arte Contemporanea Imperia (musée d’art contemporain d’Imperia), le Museo Navale, la Villa Grock et son musée des clowns et le Museo della Comunicazione – Voci nell’etere (musée de la communication – Voix dans l’éther).

En se déplaçant plus à l’ouest d’Imperia, entre le chef-lieu et Arma di Taggia, on arrive à des villages au charme particulier.

L’itinéraire peut être parcouru le long de l’antique Via Aurelia (Voie Aurélienne), la route qui reliait Rome à la Gaule, ou le long du sentier qui mène à Ospedaletti, avec sa vue imprenable sur la mer ouverte.

Immédiatement après Imperia, on arrive dans la vallée de San Lorenzo qui abrite cinq villages aux caractéristiques uniques. San Lorenzo al Mare, Cipressa, Civezza, Costarainera, Pietrabruna, petits villages typiquement liguriens, capables de satisfaire tous les désirs, de la mer à la montagne.

En continuant vers l’ouest, Santo Stefano al Mare et Riva Ligure semblent être un seul et même village de bord de mer, et il est presque impossible de dire où l’un se termine et l’autre commence. À Terzorio et Pompeiana, les villages de l’arrière-pays, l’oléiculture a été remplacée par la floriculture et ce sont désormais les fleurs, cultivées en serre ou à ciel ouvert, qui déterminent les choix économiques de ces zones. Visitez le SEM (Spazio Espositivo Multimediale), l’espace d’exposition multimédia, sur le site archéologique de Capo Don de Riva Ligure.